HAL AMU, cap sur 2018

Déjà trois ans que le portail HAL AMU a été créé, en décembre 2014.
Force est de constater que la communauté universitaire s’est saisie de l’outil pour diffuser en open access ses travaux scientifiques. Plus de 19 000 documents déposés dans HAL AMU en texte intégral sont consultables gratuitement pour tous. Ces documents sont repérables depuis Google et Google Scholar ainsi que depuis des moteurs de recherche scientifiques tels que Isidore, OAISTER et BASE, pour n’en citer que quelques-uns. Rappelons que tout l’intérêt du dépôt dans HAL est d’élargir la visibilité des productions scientifiques, dans le cadre d’un dispositif encadré nationalement.

L’impact de l’article 30 de la loi pour une République numérique a permis de lever les barrières juridiques qui pouvaient se poser pour le dépôt des articles de revue notamment. Le choix des Presses universitaires de Provence de proposer des conditions de diffusion sur HAL AMU plus favorables que les dispositions législatives a également constitué un engagement  fort. Notre université a d’ailleurs rappelé cette politique engagée dans son dossier consacré à HAL AMU d’octobre 2017 ainsi que lors de sa journée Open Access.

Cette dynamique s’est traduite par de nombreuses rencontres au sein des laboratoires. La cellule Open Access est intervenue sur l’ensemble des sites aixois et marseillais de l’Université, pour assurer plus de 120 heures de formation. Ces échanges se sont souvent concrétisés par le souhait pour les laboratoires de disposer de leur propre collection, afin de valoriser au mieux les travaux de leurs chercheurs. La page des collections des laboratoires AMU s’est d’ailleurs étoffée dans toutes les disciplines.

Toute l’équipe OA vous remercie pour votre implication dans le déploiement de HAL AMU, et reste à votre disposition pour poursuivre cette collaboration en faveur de l’Open Access en 2018 !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *