Bienvenue dans le monde des données de recherche

Dans l’environnement actuel, les données de la recherche constituent un enjeu majeur. Le monde scientifique est contraint d’assurer une traçabilité des activités de recherche et, en même temps, fait face à une augmentation considérable des données produites au sein des unités de recherche.

Que veut dire « gérer ses données ­» ? 

Pour faire simple, cela consiste à :

  • accompagner vos données tout au long du cycle de vie du projet de recherche (création, traitement, analyse, partage et réutilisation) ;
  • les organiser dès la collecte ;
  • sauvegarder régulièrement les données en cours d’utilisation (dites « chaudes ») ;
  • préserver/archiver les données immuables (dites « froides »), et rendre leur lecture accessible et leur exploitation future possible ;
  • respecter les règles éthiques et juridiques pour leur partage.

Ce site vous accompagne dans le cycle de vie de vos données. Dédié aussi bien aux enseignants-chercheurs qu’aux professionnels de l’IST, soutien de la recherche, il présente, en premier lieu, la problématique de la gestion des données de la recherche et ses enjeux, puis il propose des bonnes pratiques et des pistes à étudier pour appréhender cette question.


A fairy tale

A FAIRy tale: a fake story in a trustworthy guide to the FAIR principles for research data. Un conte merveilleux pour comprendre les principes FAIR.
[édité par FAIR project]


Un projet « Données de la recherche » oui mais dans quel contexte ?

Un défi d’actualité

 
2016 : La loi République numérique

Elle apporte en son article 30 des précisions sur le statut de données publiques de la recherche :

« II. Dès lors que les données issues d’une activité de recherche financée au moins pour moitié par des dotations de l’État, des collectivités territoriales, des établissements publics, des subventions d’agences de financement nationales ou par des fonds de l’Union européenne ne sont pas protégées par un droit spécifique ou une réglementation particulière et qu’elles ont été rendues publiques par le chercheur, l’établissement ou l’organisme de recherche, leur réutilisation est libre.

« III. L’éditeur d’un écrit scientifique mentionné au I ne peut limiter la réutilisation des données de la recherche rendues publiques dans le cadre de sa publication. »

2018 : Plan national pour la science ouverte…

La science ouverte est la diffusion sans entrave des publications et des données de la recherche. Elle s’appuie sur l’opportunité que représente la mutation numérique pour développer l’accès ouvert aux publications et – autant que possible – aux données de la recherche en construisant un écosystème dans lequel la science est plus cumulative, plus fortement étayée par des données, plus transparente, plus rapide et d’accès plus universel.

La science ouverte induit une démocratisation de l’accès aux savoirs, utile à la recherche, à la formation, à l’économie, à la société.

  • Structuration des données (FAIR, préservées et ouvertes) ;
  • Diffusion ouverte des données issues de programmes financés sur fonds publics ;
  • Généralisation des plans de gestion de données dans les appels à projets ;
  • Engagement d’un processus de certification des infrastructures de données.
… et Plan S

Annoncé en septembre 2018 et mis à jour en mai 2019, le Plan S vise à accélérer le passage vers l’Open Access. Élaboré par la cOAlition S (regroupant à ce jour 16 agences nationales de financement de la recherche, dont l’ANR), ce plan a été construit autour de 10 règles principales parmi lesquelles l’obligation – à partir de janvier 2021 – de publier tous les travaux scientifiques issus de la recherche financée par les fonds publics nationaux ou européens dans les journaux ou sur les plateformes conformes avec le principe de l’Open Access.

ANR : Plan d’action 2019

L’ANR appelle les coordinateurs à considérer la question des données de recherche au moment du montage et tout au long du projet. L’Agence demande à ce que les publications consécutives aux projets qu’elle finance, soient déposées en texte intégral dans une archive ouverte, et imposera un plan de gestion des données (DMP) pour les projets financés à partir de 2019.

Horizon 2020 et Horizon Europe

  • Généralise l’accès libre aux publications de recherche et introduit l’accès libre aux données de recherche ;
  • Encourage à développer, dès la phase de conception du projet, une stratégie de gestion des données et d’élaborer un plan de gestion des données ;
  • Oblige à rendre accessibles et réutilisables gratuitement en ligne les données de recherche électroniques générées dans des projets financés dans le cadre du programme Horizon 2020 ;

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search