AMU s’inscrit dans le mouvement mondial de la Science Ouverte

Cet engagement s’applique dans l’absolu aussi bien aux publications qu’aux données produites en amont de ces dernières. L’Université a pris la mesure de l’importance et de l’enjeu des données de la recherche dans le mouvement de la Science Ouverte. Des initiatives majeures favorisent l’émergence de divers projets et vous place au cœur du principe de la Science Ouverte. L’ouverture des données de la recherche marque un changement culturel important pour vous, chercheur·es, informaticien·nes et professionnel·les de l’IST.

Le projet « Données de la recherche | DR » (projet SDN piloté par la gouvernance et porté par le SCD) se veut fédérateur. Nous souhaitons vous accompagner, vous former pour vous permettre de vous inscrire, dans la durée, dans un mouvement national et international.

De plus, le conseil d’administration d’AMU a validé, en avril 2019, le lancement d’une démarche projet en vue de la labellisation HRS4R (Human Resources Strategy for Researchers). Cette stratégie européenne  vise à améliorer les pratiques des organismes et établissements européens œuvrant dans le domaine de la recherche en matière de recrutement et de cadre d’exercice des chercheurs.
Pour en savoir plus : https://www.univ-amu.fr/fr/public/hrs4r


Qui ?

Le Service commun de la documentation (SCD), via sa cellule Open Access, est un espace privilégié pour concevoir des offres dédiées aux données de la recherche, agir en transversalité dans les établissements et répondre aux enjeux de la science ouverte. Après l’archive ouverte HAL AMU, le projet « données de la recherche » vient logiquement poursuivre, compléter et amplifier l’effort engagé par AMU.

Ainsi, AMU ambitionne de d’insuffler une culture de la gestion des données de la recherche en vous accompagnant dans :

  • la gestion
  • le signalement
  • l’archivage
  • la diffusion
  • la visualisation des données de la recherche

Comment ?

Par la mise en place progressive d’un réseau d’acteurs chargés de ces questions dans les structures de recherche et en suivant l’axe de travail suivant :

  1. Recenser les besoins des chercheurs et des unités | analyser l’existant ;
  2. Répertorier les solutions fonctionnelles et techniques disponibles ;
  3. Accompagner les chercheurs et les laboratoires sur le déploiement de solutions de gestion de données ;
  4. Soutenir l’université sur les questions liées au circuit de gestion des données de la recherche et la mise en place d’outils.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search