Un an de science ouverte au SCD d’AMU

L’année 2019 a été bien remplie pour la cellule Open access du SCD d’AMU ! Déjà elle a été rebaptisée « Cellule Science ouverte », pour refléter l’extension de nos activités d’accompagnement aux données de la recherche. Et puis l’équipe a été présente sur plusieurs fronts, dont vous trouverez une sélection ci-dessous : n’hésitez pas à nous contacter pour participer à la diffusion de la science ouverte dans vos unités, instituts et projets en 2020 à l’adresse archiveouverte@univ-amu.fr.

Des réponses sur mesure et un accompagnement local engagé

Que ce soit pour des formations, des présentations en AG ou en séminaire, des permanences ou des cafés OA, l’équipe a répondu présente à toutes les sollicitations, touchant plus de 500 personnes, dans une cinquantaine de laboratoires. Les aspects juridiques, du dépôt dans HAL, mais aussi de la publication en général (contrats d’édition, frais de publication, plan S…), occupent une bonne part des demandes qui nous sont adressées, et nous avons la chance de bénéficier de l’expertise d’Isabelle Gras pour répondre à toutes vos questions. La collaboration avec les presses universitaires qu’elle mène depuis 3 ans a abouti cette année à une harmonisation des politiques en matière d’auto-archivage pour les articles entre les PUP et les PUAM : pas d’embargo et dépôt du pdf éditeur autorisé ! Cette collaboration a d’ailleurs été présentée par Isabelle lors des 9èmes journées du réseau Medici à Nantes, et a servi à illustrer son propos lors de l’atelier sur le cadre légal et ses évolutions au niveau national et européen des Etats généraux de l’édition en SHS organisés par l’EHESS.

HAL AMU en proximité

Avec près de 8000 dépôts en texte intégral, HAL AMU dépassait au 31/12/2019 les 35 000 documents, dont plus de la moitié ont été modérés localement par Philippe Vézie puis par son successeur Julien Caugant, nouveau membre de l’équipe arrivé à l’automne. La  modération locale, mise en place depuis septembre 2018 à AMU, permet un traitement personnalisé et plus rapide de vos dépôts ; pour en bénéficier, il suffit de déposer dans HAL AMU.

Un investissement national

L’équipe a  poursuivi son investissement au sein de l’association CasuHal, qui permet aux administrateurs de portails et de collections de HAL de partager recommandations et bonnes pratiques entre eux, et d’échanger avec le CCSD, opérateur technique de HAL, sur les évolutions souhaitables de l’outil. Elle a également participé activement aux travaux du groupe de travail Science Ouverte du consortium Couperin (GTSO), au sein duquel elle est mobilisée sur les questions de communication et sur les questions juridiques, et a relayé largement au sein d’AMU l’enquête Couperin sur les pratiques de science ouverte des chercheurs.

Extension à la gestion des données de recherche

2019 a marqué le lancement du projet sur les données de la recherche. Cette première année d’état des lieux nous a permis, sous la houlette de Caroline-Sophie Donati, chargée de mission « données de recherche » au SCD, de concevoir une feuille de route et de vous interroger via une enquête sur vos pratiques et vos besoins en matière de gestion des données de la recherche.

Premier pas pour répondre à vos nombreuses questions sur le sujet, le Libguide Données de la recherche a été publié au printemps 2019. Vous y trouvez explications, ressources et sites utiles pour guider votre réflexion sur la gestion des données, en attendant de rencontrer l’équipe. Nous avons également créé 2 outils de discussion et d’information :

  • La liste scd-donnees-recherche@univ-amu.fr, conçue comme un lieu d’échanges et de partage, n’hésitez pas à l’utiliser pour partager vos interrogations sur des problématiques liées aux données et à leur gestion.
  • Vous pouvez aussi vous tenir informés avec « La Lettre des données de la recherche ». (Pour vous y inscrire). Si vous souhaitez parcourir les premières lettres, c’est ici #1, #2, #3 !

Enfin, l’équipe vous accompagne dans la découverte et la rédaction des plans de gestion des données (PGD ou DMP pour Data management plan) : ces plans sont désormais des livrables exigés par les financeurs publics nationaux et européens. Pour répondre à cette exigence, l’équipe s’est investie dans l’outil DMP OPIDoR pour proposer un accompagnement à la rédaction des DMP. N’hésitez pas à consulter l’outil et à solliciter Caroline-Sophie pour une présentation et/ou une formation.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.