Focus sur… Peer Community In

Photo de <a href="https://unsplash.com/@startaeteam?utm_source=unsplash&utm_medium=referral&utm_content=creditCopyText">Startaê Team</a> sur <a href="https://unsplash.com/fr/photos/7tXA8xwe4W4?utm_source=unsplash&utm_medium=referral&utm_content=creditCopyText">Unsplash</a>   Peer Community In (ou PCI) est un service de recommandation d’articles scientifiques déposés dans des archives ouvertes, créé en 2016 par 3 chercheurs de l’INRAE. Concrètement, les auteurs soumettent leur preprints, préalablement déposés dans une archive ouverte, à la PCI de leur thématique (il en existe 16 actuellement) : des chercheurs de leur communauté vont ensuite les évaluer (double relecture au minimum), puis les recommander sur le site de PCI ; ils pourront ensuite soit rester sur l’archive ouverte, soit être publiés dans une revue traditionnelle, ou encore être publiés dans une revue partenaire de PCI (il y en a 90), ie une revue reconnaissant la validité de les évaluations faites par PCI pour ses décisions de publication. Les évaluations sont publiques et citables (un identifiant numérique, le DOI, leur est attribué).

Tous le processus est ouvert, de l’accès (les articles sont disponibles librement sur une archive ouverte) au code utilisé pour la recherche, en passant par l’évaluation (les validations, les échanges entre les auteurs et les validateurs et les modifications éditoriales) : on est dans un modèle vertueux, dont les chercheurs maîtrisent la totalité du processus.

Fin 2021 PCI a lancé la revue Peer Community Journal, qui a publié 154 articles à ce jour (dont 83 en 2022). C’est une revue diamant (pas de frais d’abonnement ni de frais de publication), qui permet de renforcer la visibilité des articles validés, en en diffusant une version publiée, qui fait référence.

Dans le cadre de son action de soutien à la bibliodiversité, AMU contribue au financement de PCI depuis 2018. Le bilan de PCI pour 2022 nous encourage à poursuivre ce soutien :

  • Le nombre de soumissions aux PCI est en nette augmentation, avec 334 soumissions sur l’ensemble des PCIs en 2022 (+135% par rapport à l’année précédente). 149 preprints ont été recommandés en 2022.

  • L’activité de PCI devrait se poursuivre à la hausse en 2023, le nombre de scientifiques ayant signé le Manifeste PCI dépassant désormais les 900

  • Par ailleurs, plus de 100 institutions soutiennent désormais PCI et Peer Community Journal. Fin 2022, 10 universités britanniques sont venues s’ajouter à la liste des soutiens, dont l’Université d’Oxford, l’Imperial College London, l’Université de York,…

  • Enfin 2 nouvelles PCI ont été créées en 2022 : PCI Microbiology  et PCI Health and Movement Sciences. Une 17ème PCI va voir le jour en 2023 : PCI Organization Studies.

Le financement institutionnel de ce type de service permet d’en assurer la pérennité et la qualité (hébergement et développement des sites, abonnements aux services type Crossref, iThenticate, etc…), et de pouvoir maintenir la gratuité de ce service pour les auteurs comme pour les lecteurs.

Pour plus d’informations :



Citer ce billet
Marlene Delhaye (2023, 26 janvier). Focus sur… Peer Community In. Le réservoar. Consulté le 16 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/sh05

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search